Premières expériences norvégiennes…

Ça y est, nous sommes en Norvège depuis vendredi 3 mai ! Dès l’entrée dans le port de Kristiansand, on nous annonce la couleur : nous sommes accueillis par la grêle ! 5 minutes plus tard, le soleil sort, puis au tunnel d’après, c’est la pluie, de nouveau la grêle et enfin le soleil en fin de journée. On va bien s’amuser ! 😊

Nous avons pris la route pour Stavanger où nous avons rencontré Adeline, une amie du frère de Sylvain, qui nous a accueillis et nous a parlé de la vie d’expat’ en Norvège. Le lendemain, elle nous a emmenés faire la rando incontournable du coin : la montée du Preikestolen, une avancée rocheuse au-dessus du Lysefjord, de 604m de haut, très impressionnante ! Comme nous sommes encore un peu tôt dans la saison (on l’apprendra par la suite), il n’y avait pas encore « beaucoup » de monde en milieu de matinée. La foule s’amasse un peu plus tard … sans non plus gâcher la belle vue, surtout que le soleil était de la partie !

De retour en bas, nos routes se sont séparées, et nous sommes restés dans le fjord. Nous sommes passés de l’autre côté pour tenter d’atteindre à pied le Kjerag, un pic rocheux à plus de 1000m d’altitude, autre rando prisée. Les ferrys étant plus rares, nous nous sommes rapprochés le plus possible pour partir à pied sur un chemin très bien balisé et nous avons commencé samedi soir à marcher à travers un superbe décor, pas au-dessus du fjord, mais qui valait le coup d’œil ! Ce qui était prévu : 2 jours et demi de marche pour rejoindre le sommet et revenir par la même route.

La progression était un peu difficile : nous devions être vigilants à ne pas nous enfoncer dans une épaisse couche de mousse qui faisait bien illusion par-dessus un sol très mouillé ! Après une nuit fraîche, nous sommes repartis dimanche pour une grosse journée ayant pour but de nous rapprocher, voire d’atteindre, le Kjerag (prononcer « Cherak »). Mais nous avons dû revoir notre ambition à la baisse sous la pluie, puis la neige, et environ 60km/h de vent aux cols… Nous avons finalement marché une vingtaine de kilomètres sous la neige, avec une petite baisse de moral le midi sous la pluie (rétablie par le repas et un thé à l’intérieur de toilettes d’un chalet fermé…) et la traversée fantasmagorique du site d’une ancienne usine (de ?) vers Flørli, où nous avons trouvé des panneaux de direction … baissés ! Décidément, nous avions raté quelque chose…

Dans ces conditions, nous avions du mal à envisager d’installer une tente pour se reposer : trop de vent pour une tente juste posée sur du rocher… L’ « engagement » demandé augmente vite en Norvège (on était entre 800 et 1000m d’altitude…)! Mais nous avions encore pas mal de temps de jour devant nous et avons finalement trouvé un petit endroit juste de la bonne taille, sur des buissons et à peu près sec et plats, et le ciel nous a gratifié d’un peu de beau temps pour manger dehors, avec une vue sur le fjord.

Le lendemain, nous avons trouvé une dizaine de centimètres de neige autour de la tente, et il neigeait encore (contrairement aux prévisions…). Cette dernière nous a finalement été utile pour aller plus directement d’un marquage à un autre, c’était un peu la chasse au trésor, car avec le vent, certaines marques étaient sous la neige ! Nous avons dû renoncer à aller en haut du Kjerag, car nous avons estimé que le terrain serait trop glissant. Le fait que le panneau dépassait d’à peine 20cm du sol nous a poussé à continuer notre chemin ! Nous avons fini par arriver au départ officiel de la rando, et nous avons découvert qu’hors saison, les chaînes qui aident à monter (donc pour nous, descendre) la première partie de la rando assez vertigineuse étaient démontées ! Nous avons également trouvé un parking vide, donc aucun espoir de rejoindre rapidement Lysebotn, d’où partent les ferrys qui retournent à l’embouchure du fjord. Nous avons fait les 7,5 km de route à pied, pour arriver juste à temps pour attraper un ferry qui nous a ramenés à … 15 km de notre voiture !

Le stop n’étant « pas dans la culture norvégienne », nous avons également fait ces 15 km à pied ! On ne pensait pas être capables de marcher autant 😊 mais il faisait beau et la vue était magnifique. C’est donc fourbus que nous avons retrouvé notre chère Pam qui nous attendait sagement, en haut de sa colline !

Un repos bien mérité … nous sommes repartis le lendemain pour remonter tranquillement vers Bergen, notre prochaine destination. Nous avons profité du beau temps pour faire des balades et notamment aller en haut de l’Himakånå (le visage d’une trolle pétrifié après une sombre histoire d’église, de cloche et de promesse) et du mauvais temps pour rouler et se reposer !

2 réflexions sur “Premières expériences norvégiennes…

  1. Magnifiques paysages et …. voyageurs motivés !
    Un beau cocktail pour bien continuer votre périple : on ne peut que vous souhaitez de poursuivre dans les meilleures conditions.
    Plein de bises
    Christine

    J'aime

  2. Coucous les novégiens …. Et oui que c’est beau … vos photos sont magnifiques ! je ne me lasse pas ! Bon et bien ca sent bien l’Aventure tout ça … Vous n’avez pas du rigolé tout de suite. Bergen, cela me rappelle des souvenirs. J’ai fait une colo en tant qu’animatrice en Norvège et nous sommes passés là bas Nous sommes montés jusqu’au cercle polaire. un beau souvenir coloré. Et Sidonie, je passe tout de même sur ma boite mail, je suis un peu connecté quand même ! On vous embrasse; Armelle et Xavier

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s