Des temples, des temples, et des temples

English (very short) summary : Sylvain’s parents joined us in Bangkok. We switched to « cultural-city mode », mainly visiting temples and buddha statues in Bangkok, Ayutthaya and Sukhothai. We also experienced some typical tourist things like street markets (yummy !), canal boat ride, visiting temples by bike. We were shocked and disappointed by tourists behavior : unsurprisingly, many only come to take pictures while not even paying attention to the places they visit, the dresscode in temples seems to exist only to be disregarded, and some still ride elephants while every website and guidebook tells you not to (if you don’t know why, please check this out : https://expertvagabond.com/elephants-in-thailand/). Things are slowly changing however, even though there is still a lot to do.

Si en France, on a des églises dans chaque ville, en Thaïlande, mais aussi dans beaucoup d’autres pays d’Asie du sud-est, il faut aimer les temples …

Les parents de Sylvain nous ayant rejoint, on change un peu de mode de vie, moins en mode « camping » et plus en mode « relax ». C’est aussi agréable d’avoir un lit confortable, la ventilation et une douche tous les jours 😊 on est aussi plus dans des villes, pour faire des visites culturelles, mais c’est aussi dû à l’itinéraire que Sylvain nous avait concocté.

Nous avons choisi le combo gagnant : Bangkok-Ayutthaya-Sukhothai. 3 villes d’importance, 3 capitales royales (ce ne sont pas les seules, mais vous en saurez plus dans le prochain article), dans lesquelles les souverains ont voulu laisser une trace … Et avec 95% de bouddhistes, la Thaïlande compte plus de 40 000 temples. On a encore du boulot …

En bons novices, même si on a quand même retenu quelques petites choses de notre passage à Angkor, afin de donner un peu de sens à nos visites, et éviter de se comporter comme beaucoup de touristes (à savoir : prendre une photo sans même savoir de quand date le monument et quelle fut sa fonction/signification), on regarde quelques infos sur chaque lieu visité (à Sukhothai, il y a une App qui permet de voir une petite vidéo explicative, pas mal). Il n’est pas facile de s’y retrouver entre les différentes périodes, invasions, styles, courants religieux, sans parler des termes architecturaux (qui peuvent varier d’un endroit à un autre).

En tout cas, le Bouddha est bien présent. Assis, couché, debout, en dizaines de petites statues alignées ou seul du haut de ses 15 ou 40m, livré aux 4 vents ou emmuré, en brique, en stuc, en béton, grand, gros, petit, baraqué, coiffé d’une flamme ou d’un chignon, souvent drapé ou recouvert d’or, régulièrement très abîmé, ses mains dans diverses positions, il nous contemple de son regard bienveillant.

Certains temples sont richement ornés, peints de couleurs vives, couverts de mosaïques, remplis d’offrandes … dans d’autres, il ne reste que le sol en latérite rongée par le temps et les intempéries. Certains sont pleins de fidèles, d’autres seulement arpentés par les nombreux touristes du monde entier armés de leur appareil photo, que vomissent des bus climatisés à deux étages. Ils ne les regardent souvent qu’à travers leur objectif …

De nombreux panneaux indiquent quand même que « Bouddha n’est pas un objet de déco ». Le « dress code » indiqué clairement sur les sites internet, est rappelé à l’entrée des temples, mais ne semble exister que pour n’être pas respecté. Les gardiens à l’entrée et vendeurs de tickets ne semblent pas y accorder trop d’importance. Il est vrai qu’à la différence du Japon, la Corée ou la Malaisie, les temples comme à Ayutthaya et Sukhothai sont plus des monuments archéologiques que religieux, c’est d’ailleurs pour ça qu’ils se situent dans des « parcs historiques », mais quand même …

(parenthèse coup de gueule) La Thaïlande est un beau pays, peu cher et les Thaïs sont souriants, mais le tourisme, s’il fait vivre beaucoup de monde, lui fait aussi beaucoup de mal … Je ne m’attarderai pas sur ceux qui, malgré les avertissements que l’on trouve dans tous les guides actuels et sur internet, continuent à faire des balades à dos d’éléphant, qui leur détruisent la santé en plus d’être rendues possibles par un dressage assimilable à de la torture. Que voulez-vous … Business is business … et les tour operators comptent sur les nouveaux riches pour profiter de toutes ces activités à bas prix, dans des pays où l’éthique du voyage n’est pas encore de mise … (il y aurait encore beaucoup à dire mais il faut signaler que la Thaïlande commence à changer ses pratiques)

Comme nous n’étions pas motivés pour faire un stage intensif de bouddhisme (et je m’excuse pour ma brièveté sur le sujet), nous nous en sommes tenus aux monuments les plus importants de ces trois villes, en alternant avec des visites de marchés de nuit/rue, et à Bangkok, une balade en bateau sur les canaux avec un chauffeur assez déjanté, des embouteillages aux écluses et des poissons mangeurs de brioche. A Ayutthaya et Sukhothai, nous avons visité les temples à vélo, ce qui était plutôt agréable !

Au centre du pays, le climat est très sec et chaud. En plus, en cette fin de mois de février, les fermiers brûlent traditionnellement leurs champs pour les préparer pour la nouvelle saison, ce qui n’arrange pas les choses, en plus de nous plonger dans une brume épaisse … mais qui donne de belles couleurs au ciel lors du coucher de soleil 😊

Le 28 février, on quitte Sukhothai pour nous diriger vers le nord. Une zone montagneuse, où activités culturelles et de nature ne manquent pas. Jusqu’à la fin du 19e siècle, c’était carrément un royaume à part entière, appelé Lanna et qui signifie « million de rizières »… Les voyageurs, locaux et internationaux, y viennent pour sa verdure et les températures plus clémentes qui l’accompagnent, ainsi que les nombreuses ethnies des montagnes qui, par conséquent, vivent essentiellement du tourisme. Un article intéressant pour en savoir plus : https://www.chiangmai-news.com/tribus-collines-nord-thailande/.

La suite (des temples, mais pas que) au prochain épisode !

3 réflexions sur “Des temples, des temples, et des temples

  1. superbes images commentaires toujours aussi passionnants en attente de la suite…
    gros bisous à vous toutes et tous
    ici nous sommes en crise avec le coronavirus cela commence à prendre des proportions inquiétantes… mais peut être aussi de la manipulation politique/médiatique ??? bientôt les municipales !!! un rapport ??? et le 49.3 pour la retraite qui passe au second plan … bizarre bizarre vous avez dit bizarre…

    J'aime

  2. Magnifiques photos ! Quelques autochtones ont plus particulièrement attiré mon attention (ils ressemblaient à des habitants de la région, mais tous les « blancs » se ressemblent …). J’espère que vous serez épargnés par les tracasseries de l’épidémie de coronavirus, qui semblent occuper désormais le devant de la scène !
    Bonne continuation et plein de grosses bises
    Christine

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s