Confinement – jour 17

Un jour, une rencontre, une photo

In English below the picture

TIM et MILENE

Entre Vladivostok et Donghae, novembre 2019.

Nous sommes sur le ferry entre la Russie et le Japon, avec un arrêt. Nous repérons quelques rares Européens dont un couple dont on se dit qu’ils ont un petit air français … Comme par hasard, leurs couchettes sont dans le même couloir que nous et même, ils ont les lits voisins à nous ! Pas difficile d’entendre qu’ils se parlent effectivement en français : on entame la conversation. Ils nous intriguent avec leur sac de 35l, ils n’ont pas l’air d’avoir autre chose sur le dos, même si Tim porte sa guitare en bandoulière. Ils nous confirment que c’est là leur seul bagage, pour leur périple pour rejoindre Taïwan par la terre.

Leur itinéraire n’est pas tout à fait classique : ils sont partis de France en bateau-stop jusqu’au Cap-Vert, puis ont trouvé un bateau allant dans les Caraïbes. Là, ils n’ont pas pu continuer selon leur souhait et sont rentrés en France, où ils ont acheté un van, dans l’idée de partir vers l’Est, mais ce dernier les a lâchés en Pologne. Ils sont donc partis à pied à travers la Russie (par le transsibérien), un permis vacances-travail pour Taiwan en poche. Ces deux baroudeurs à l’allure décontractée sont tenaces, et pleins de ressources ! On passe une bonne après-midi en leur compagnie, à coudre, à discuter de nos expériences des mois passés, à échanger sur des sujets d’intérêt commun …

Notre rencontre n’aura pas duré longtemps, car ils descendent au premier arrêt au bout de 24h : Donghae, Corée du Sud. Mais on reste en contact via un groupe whatsapp qu’ils ont créé avec toutes les personnes qui veulent suivre leur voyage. C’est comme ça qu’on suit leurs aventures, en particulier culinaires, en Corée du Sud (pot d’accueil au terminal de ferry, poulpes vivants dans un resto chic à Séoul, et bien d’autres encore), puis, au bout de plusieurs semaines, leurs aventures en Chine, et enfin leur arrivée à Taïwan en décembre. Ils ont un projet un peu fou mais qui a totalement son sens : vendre des crêpes dans la rue ! Ce qu’ils ont réussi à faire, durant un mois, avec un concept tout à fait original, intitulé « La vie en rose ». Grâce à des amis sur place, ils se sont fait confectionner un panneau expliquant leur projet : « Nous sommes deux Français venus à pied, en stop, bus, trains et ferries. Nous aimerions vous faire goûter nos crêpes maison. Fruit du dragon pour la couleur, et une pincée d’aventure. Prenez un morceau ! ». Ils ont confectionné de délicieuses crêpes sucrées colorées en rose grâce au fruit du dragon ! Et apparemment ça a bien marché !

Après quelques semaines et un franc succès, ils ont rendu leurs tabliers et se sont élancés à la conquête des beautés de Taïwan. Volontariat dans une ferme pour commencer, et puis baroudage dans les belles montagnes de l’île, sans confinement en vue. On leur souhaite de s’éclater à fond !

Between Vladivostok and Donghae, november 2019.

We are on the ferry between Russia and Japan. We spot the few Europeans on the boat, among which a couple who really looks French. Strange coincidence, they have the beds right next to ours ! It’s not hard to hear that they are indeed French ! We start chatting. We are intrigued by their 35l backpacks, which seem to be the only luggage they have, except for a guitar. They confirm that it is their only luggage, for their overland trip to Taiwan.

Their itinerary is not exactly straight : they left France and hitch-hiked a boat to Cape Verde, then to the Carribean. There, they didn’t find another boat and had to fly home, where they bought a van that died in Poland. So they packed and left by foot through Russia (on the transsiberian train), with a working holiday visa to Taiwan. These two laid-back crazy guys seem to have a lot of resource ! We spend a good few hours sewing, talking about our trips over the last couple of months, and other topics we share interest on.

Our encounter was brief, because they get off at the first stop after 1 day : Donghae, in South Korea. We keep in touch through a whatsapp group they have created with all their followers. That’s how we keep updated on their adventure, especially culinary (welcome buffet in Donghae ferry terminal, live squids in a fancy restaurant in Seoul, and much more). Then, they crossed China and reached Taiwan in December. They have this awesome project to sell street crepes in Taiwan ! They did it for a month, and were quite successful. Entitled « La vie en rose », they sold rose crepes (dyed with dragon fruit juice), and had a friend make a sign to explain their trip and idea.

They quit their apron after a few successful weeks, to visit Taiwan. They volunteered in a farm before going up in the mountains and avoided containment. We wish them to enjoy it at the most !

Une réflexion sur “Confinement – jour 17

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s