Confinement – jour 18

Un jour, une rencontre, une photo

In English below the picture

VASILIY

Altaï russe, septembre 2019.

Vous connaissez déjà Svieta, notre amie de Novosibirsk. Eh bien, Vasiliy est son frère ! Elle nous avait parlé de lui lorsque nous lui avons dit que nous continuions notre route par l’Altaï, et a tout fait pour que nous le rencontrions, malgré l’absence de réseau téléphonique dans son village, Inya. Les indications pour aller chez lui sont assez originales : au km 690, vous prenez le premier virage à gauche ! Y a bien qu’en Russie que ça marche ça !

Nous arrivons chez Vasiliy par une belle fin d’après-midi. Une petite route en cailloux nous emmène le long d’une barrière en bois. En contrebas, il y a un grand terrain plat, qui descend abruptement vers la rivière Katun qui traverse tout l’Altai. Immense, bouillonnante et bruyante, elle nous rappelle constamment sa présence. Le soleil de fin de journée donne une lumière surréaliste à l’endroit, teintant d’orange et de rose éclatants les nuages.

Vasiliy nous accueille avec un grand sourire et un français hésitant, il s’en excuse tandis qu’on est ravis de pouvoir communiquer facilement avec lui ! Il nous fait faire le tour de l’endroit et nous raconte son histoire : il l’a acquis après plusieurs années de tractation auprès d’habitants du coin dont il s’est rapproché. Il n’a été pas facile d’avoir l’assentiment du village (une étude anthropologique du foncier nous éclairerait certainement là-dessus), mais il a pu s’y installer. Ses travaux ont déjà été contrecarrés par les forces de la nature, des inondations ont détruit ses cabanons … mais il tient à son projet et s’y accroche. Il fait le travail quasiment seul, parfois aidé de sa famille (qui habite à 10h de là, la grande ville la plus proche !). Le soir, il nous prépare un thé traditionnel de l’Altaï, « Ivan chaï », dans un samovar de 1977, avec le feu, à manger et de quoi boire, l’ambiance est là !

Il a installé quatre petits chalets en bois, où on peut dormir à plusieurs. Une cuisine commune avec des tables abritées est à disposition, ainsi qu’une douche. Il y a également un banya spacieux. Lui vit dans un espace séparé par une barrière, dans un autre cabanon avec une chambre, une salle de bain, une cuisine et un petit potager sous une véranda. Dans cet espace, il a également installé un potager plus grand, ouvert, où il fait pousser quantités de tomates, courgettes, poivrons, melons … des expériences pour son activité touristique qui commence timidement. Outre l’accueil touristique dans les chalets, il aimerait accueillir des stages de yoga dans cet endroit parfait pour une retraite spirituelle.

Nous lui avions proposé de lui donner un coup de main en échange de son accueil, mais finalement, il n’y a pas grand-chose à faire car il attend d’être livré de matériaux pour continuer ses travaux. A la place, il nous fait découvrir le coin dans son van japonais tout-terrain : pétroglyphes, anciennes pierres tombales, avec les légendes et faits historiques liés … Il nous fait aussi rencontrer les anciens propriétaires du terrain et ses amis, des Russes d’origine Kazakh (comme la majorité des gens ici), qui habitent dans une maison traditionnelle de forme hexagonale, avec le feu au centre, et quelques rituels à respecter : baisser la tête en rentrant, contourner le feu central par la gauche, le coin des femmes à droite (la cuisine et les placards) et coin des hommes à gauche (les canapés !). Angela nous sert des biscuits et fruits, et s’étonne de voir Vasiliy parler français !

Nous lui avons quand même rendu un peu service en l’aidant à prendre dans la forêt des sapins pour boiser son jardin (pour contrer le vent très fort), qui a donné lieu à une bonne récolte de champignons ! Nous avons aussi fait plusieurs fois la cuisine, et notamment le soupe de courgette de ma maman qu’il a adorée ! Il en a même fait une vidéo, car selon lui « les Russes ne savent pas quoi faire de leurs courgettes ». Il a une chaîne Youtube où il fait la promotion de son activité, avec les personnes qui viennent le voir. Il nous a aussi interviewés sur notre voyage.

Il nous prépare un banya pour notre dernière soirée chez lui. Un vrai délice, avec une infusion d’herbes sauvages pour nous hydrater, et les chapeaux de feutre rigolos pour protéger les cheveux !

On quitte ce timide Russe au grand cœur après 3 jours supers en sa compagnie, et bien plus que ça ! On a un petit pincement au cœur. Si vous allez en Russie, dans l’Altaï, n’hésitez pas à lui rendre visite, laissez-lui un message sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/ZenAltai/

Russian Altai, septembre 2019.

You already know Svieta, our friend from Novosibirsk. Well, Vasiliy is her brother ! She told us about him when we told her we were heading to the Altai, and she did all she could to make us meet him, despiste the lack of phone network in his village, Inya. The indications to reach his place could only work in this country : when you reach km 690, turn left !

We arrive at his place at sundown. A pebbly road takes us a long a wooden fence, down the road is a large flat space that goes down to Katun river. Huge, buoyant and noisy, it constantly reminds us it’s there. The declining light gives a surreal look to the place, the clouds above are bright orange and pink.

Vasiliy welcomes us with a big smile and a hesitating French, he apologises but we are just happy to be able to communicate easily with him. He shows us around and tells us the story of his settlement : he acquired it after a few years negotiating and being known to the neighbourhood. It wasn’t easy to get the approval – an anthropological study of the matter would be very useful, but he managed to do it. The works have unfortunately been washed away by a flood, but he holds on to his project. He did the work by himself, sometimes helped by his family, who lives in the closest big city, 10 hours away. On the first night, he prepares us the traditional tea « Ivan chaï » in a 1977 samovar, with good food and drinks !

He built 4 wooden chalets where several people can sleep. There is a common kitchen with sheltered tables and chairs, and a shower. He also installed a spacious banya. He lives in a separate space, in his own wooden house with a room, a bathroom, a small kitchen and covered garden. Outside is a bigger garden with tomatoes, zucchini, peppers, melons… A few experiences for his future clients. Apart from the chalets, he would like to host yoga camps in this remote place, perfect for a retreat.

We offered him a hand in exchange for staying at his place, but in the end we can’t do much because he’s waiting for a material delivery. Instead, he takes us to a few places with his Japanese 4wd : petroglyphs, old tombs, with many legends and history facts ! We also meet his previous landlords and friends who are Russian Kazakh, who live in a traditional hexagonal house where a few rituals must be observed : put your head down when entering, turn around the central fire on the left, woman side on the right – kitchen and food stocks, men side on the left – couch and tables ! Angela serves us biscuits and fruits, and is surprised to see Vasiliy speak French !

We helped him a little by unrooting pine trees in the forest to plant in his garden against the wind, we also cooked a few times and made him discover my mum’s zucchini soup recipe. He loved it so much that he made a video of the recipe, because apparently people get a lot of them but don’t have many different recipes ! He has a youtube channel where he promotes his activity, with videos of the people who come and visit him. He made one of us talking about our trip.

He prepares us a banya for our last night, with a wild herbs infusions and the funny hat to protect the hair. It was so good !

We leave this shy and incredibly generous Russian after 3 wonderful days with him, and much more than that, with a little lump in the heart. If you ever go to Russia and the Altai, feel free to visit him, leave him a message on his Facebook page : https://www.facebook.com/ZenAltai/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s