Confinement – jour 19

Un jour, une rencontre, une photo

In English below the picture

WENDY et TONY

Malaisie, janvier 2020.

Nous sommes sur l’île de Penang, en train de rouler. On s’arrête car on a repéré un stand de fruits. Je descends de la voiture et me fait interpeller par un couple qui manifestement s’est arrêté juste derrière nous. Un grand sourire aux lèvres ils nous disent : « Nous adorons votre voiture, nous vous avons suivi depuis un moment, dites-nous en plus ! ». Un peu intriguée par cette mise en matière, je les laisse lâchement entre les mains de Sylvain. En revenant, je les trouve en grande conversation, Sylvain un peu pris de court et eux le bombardant de questions sur le van et le voyage !

On ne sait pas trop comment réagir, notamment quand ils nous disent qu’ils tiennent un garage automobile. Wendy nous dit alors : « Ne vous inquiétez pas, nous ne sommes pas de mauvaises personnes ! ». Dès lors, comment ne pas la croire ? Ils veulent nous inviter le soir-même dans un restaurant de fruits de mer qu’ils connaissent bien, ils nous donnent l’adresse et une heure. Ils nous indiquent aussi une plage tranquille sur l’île, pas trop loin de là. On est partagés entre ne pas les froisser sans non plus dire oui à tout ce qu’ils nous proposent sans réfléchir un peu avant. On a un peu l’impression de se faire imposer des choses, mais on a déjà eu cette réflexion avec d’autres Malaisiens, on pense que c’est leur manière de parler.

Wendy nous abreuve de messages et de recommandations. On va visiter la plage qui est effectivement assez tranquille et propre comparée à d’autres endroits de l’île. Le soir, on les retrouve dans un bon petit resto chinois où ils nous commandent plus de plats que ce que l’on peut manger, on sent qu’ils veulent vraiment nous faire plaisir ! Les crevettes panées et le poisson sont délicieux. On a essayé aussi le jus de muscade et d’un autre fruit dont je ne me souviens plus, mais ce n’était pas une franche réussite ^^. Ils sont venus avec leurs jeunes enfants avec qui on a du mal à communiquer, ils sont surtout occupés par leurs portables. Wendy et Tony nous posent des tas de questions sur le coût de la vie en France, le prix des camping-cars … Ils projettent d’acheter un camping-car chinois, le seul pays du coin qui en produit. On leur fait visiter le van, les enfants sont surexcités, ils grimpent dans le lit et veulent tout savoir !

Wendy et Tony sont tout les deux des Chinois malaisiens, lui a monté son garage et elle est comptable de l’entreprise. Elle parle mieux anglais que lui, et fait donc la traduction, aussi avec les serveuses qui parlent malais. Ils sont tous les deux très curieux, enthousiastes et directs. Ils nous invitent de nouveau le lendemain pour petit-déjeuner dans un autre resto chinois (vers 10h), ils prendront une pause du boulot. On arrive dans un grand restaurant bien rempli, avec plein de petits plats à partager (ce qui est courant en Malaisie) en mode un peu cantine. Ils prennent des plats pour nous, nous conseillent d’en reprendre, nous resservent, on ne sait plus où donner de la tête !

Une dernière photo avant de les quitter : ils doivent retourner au boulot. Cette rencontre s’est passée tellement vite, on a l’impression d’avoir vu passer un éclair. Toujours un peu surpris, on reprend notre route, avec en tête la question « Et pourquoi pas ? » pour résumer notre sentiment !

On est toujours en contact de temps en temps, on les a sollicités plusieurs fois depuis qu’on est revenus en Malaisie. Ils ont toujours été réactifs et aidants !

Malaysia, January 2020.

We are on Penang Island, driving. A fruit stall calls my attention, and we pull over. When getting out of the van, another car pulls behind me and a couple hails me. They beam at me saying : « We love your car, we have been following you, please tell us more ! ». A bit surprised by this introduction, I cowardly pass them on to Sylvain and go buy my fruit. They are happily chatting with him when I come back.

We don’t really know how to react, especially since they tell us they run a garage. That’s when Wendy tells us « Don’t worry, we are not bad people ! ». How not to believe her ? They invite us the same evening at a seafood restaurant they like, give us a time and the address. They also tell us about a nearby beach we should visit and manu other places on the island. We are torn between not being rude by saying « no » and our habit to decide by ourselves. We feel a bit pressured, but it is not the first time this happens in Malaysia so we guess it’s just a way of talking !

On Wendy’s recommendations, we go to the beach she told us about, which is indeed nice, quiet and cleaner than many others we have been to. At the agreed time, we meet her, her husband Tony and their 2 kids at the Chinese seafood restaurant. We order much more than we can eat, and everything is delicious : deep fried prawns, steamed fresh fish .. Though the nutmeg juice was a bit strange ! We can’t talk much with the kids, and they are busy with their parents’ phone, but Wendy and Tony have a lot of questions about lifecost in France, campervans prices … They plan to buy a Chinese campervan, because not many companies make them in this part of the world. We give them a tour of the van, and they’re all super excited, especially the kids who climb on the bed and want to know what is everything !

Wendy and Tony are both Chinese Malaysians. He started his own garage business and she is her accountant. She speaks good English and translates our conversation, along with ensuring the food orders with the waitresses in Malaysian ! They are both curious, enthusiastic and straightforward. They invite us again for breakfast in another Chinese restaurant, for their morning break. We get there, it’s a big and crowded restaurant like a canteen, with many small dishes to share, as is customary in Malaysia. They order food for us, tell us to take more, give us more, we don’t know which way to turn !

One last photo before letting them go back to work and keep going our way. This encounter was so fast, a flash that not even lasted 24 hours. Still a bit surprised, we leave with the thought « Why not after all ? » in our mind !

We’re still in touch from time to time. We have asked them a few things since we came back to Malaysia, and they’ve always been responsive and helpful!

Une réflexion sur “Confinement – jour 19

  1. Notre confinement entame sa quatrième semaine. Nous avons maintenant acquis des routines. Avoir des activités variées, physiques, culturelles,… aide à la nécessaire adaptation. Nous avons à l’esprit le courage et l’abnégation des équipes soignantes que nous espérons ne jamais solliciter.
    Une pensée pour vous bien sûr après votre difficile mais sans aucun doute très opportune décision de rentrer au bercail. Vous avez pris le temps de la réflexion, vous avez saisi tout à fait à propos la perche tendue par les services de l’Ambassade de France. Bon courage pour toute l’organisation de votre retour.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s