Confinement jour 21

Un jour, une rencontre, une photo

In English below the picture

AMZAH

Malaisie, mars 2020

Le confinement est annoncé pour le 18 mars en Malaisie. Nous voulions essayer de rester dans des températures clémentes, mais avons du mal à trouver un endroit où l’on se voit rester longtemps. Je fais appel à la communauté de voyageurs « Overlanders » (voyageurs avec leur propre véhicule) sur Facebook. Très rapidement, Dave, un Australien habitant en Malaisie, me répond et me donne plusieurs contacts. Parmi eux se trouve Amzah, qui habite à 80 km de Tanah Rata dans les Cameron Highlands, où nous sommes à ce moment-là.

On le contacte en urgence, il est 23h, il nous répond du tac au tac. Tout de suite et sans aucune question, Amzah nous propose de nous héberger. Il a deux maisons, dont une dans laquelle il se rend rarement. Il nous explique qu’il a déjà hébergé des amis voyageurs, que la maison n’est pas en super état (« il y a sûrement des choses qui vont se casser, mais le tout c’est que ce soit fonctionnel »), mais on est juste soulagés d’avoir cette solution et surpris de sa confiance et sa générosité. Il nous propose de nous retrouver à l’entrée du village dès le lendemain matin, alors qu’il habite à 60 km de là.

On débarque donc le premier jour du confinement, on le retrouve, à l’ombre, à côté de sa moto. Un grand sourire aux lèvres, un bandana sur la tête, il nous accueille chaleureusement, comme si on se connaissait déjà. Rapides présentations, puis il nous emmène chez lui, « pas par le chemin le plus court pour qu’on puisse voir la place du marché, et d’autres endroits utiles ». Il nous emmène dans un petit quartier résidentiel, où on peut garer Pam dans le jardin. On a un peu le temps de discuter et de se rendre compte que c’est un grand voyageur, probablement l’un des rares Malaisiens à avoir sillonné le monde en moto. Il évoque son périple d’Alaska à Ushuaïa, ses divers voyages en Europe. Seul ou avec sa femme, il découvre le monde depuis une dizaine d’années. Il n’a pas le temps de tout nous raconter, car il a du travail ! Retraité de la marine, il possède deux terrains plantés de palmiers à huile, sur lesquels il travaille toujours, avec l’aide d’employés saisonniers. Il nous donne des conseils d’endroits à visiter dans le coin et nous promet de nous faire faire un tour, mais finalement, avec le confinement, on n’en aura pas l’occasion.

Pendant les 3 semaines où nous restons chez lui, il nous demande très souvent des nouvelles, savoir si tout se passe bien, nous propose toujours son aide pour quoi que ce soit, nous enjoint de faire attention à nous, et nous envoie des informations détaillées sur la situation locale par rapport au virus. On se sent gênés et très reconnaissants, mais ça ne semble lui poser aucun problème que l’on soit chez lui. Il refuse même qu’on lui donne de l’argent pour les dépenses engendrées par notre présence.

Il passe au bout de 3 semaines, car il doit s’occuper de son terrain qui est proche de la maison. Il nous répète qu’on peut rester et revenir si notre vol est annulé (il y a eu 4-5 jours où ça changeait tous les jours) et quand on lui renouvelle notre proposition de payer les frais de la maison, il nous raconte comment il est resté plusieurs mois chez un Canadien à qui il voulait louer la moto, et comment ce dernier lui a fait bénéficier de son hospitalité et sa bécane sans dépenser un centime ! Une belle démonstration de générosité, qu’il répercute sur nous. On profite de son passage pour en savoir un peu plus sur lui et ses voyages : il connaît probablement l’Europe, l’Amérique et l’Afrique plus que n’importe laquelle de nos connaissances, y compris nous ! Il nous dit tout ça d’un air détendu, sans aucune prétention et sans l’air de supériorité que beaucoup de baroudeurs peuvent avoir. Il regrette de ne pouvoir nous montrer sa région, et encore une fois, on lui assure que nous lui sommes déjà très redevables !

Encore quelques remerciements, et des recommandations, avant de se quitter. On aurait aimé pouvoir passer plus de temps avec lui, et espérons pouvoir lui rendre la pareille, ou à quelqu’un d’autre, en France ou ailleurs ! Terima kasih Amzah !

Me croirez-vous si je vous dis qu’il a 66 ans ? Do you believe that this guy is 66 y/o ?!

Malaysia, March 2020.

Lockdown has been announced to start on March 18th. We were hoping to stay in cool temperatures but we have trouble finding a place we can stay for several weeks. I call for help on the Overlanding community on Facebook. Very quickly, Dave, an Ozzie guy living here, tells me he knows many people locally and will be looking for someone to help. He gives me Amzah’s number, who lives about 80km from where we are – Tanah Rata, in the Cameron Highlands.

We contact him straightaway, even though it’s 11pm, and he replies tit for tat. Without any questions, he offers to host us. He has two houses, one in which he seldom goes. He tells us he already hosted traveller friends before, that the house is not in perfect shape – « some things will probably break, but at least it’s functional » – we’re just so relieved to have a solution and surprised by his confidence and generosity. He suggests to meet on the next morning, whereas he actually lives 60km from this village.

We get there on the first day of containment, he is waiting in the shade of a tree, next to his motorbike. A big smile on his face and a bandana on his head, he welcomes us warmly, like we already know each other. Quick introductions, then he takes us to his house, « not by the shortest way so he can show us the market and other important places in the village ». We arrive in a residential area with small houses, where Pam can be parked in the garden. We don’t have much time to talk because we are all meant to be stuck at home, but we understand that he is a great traveller, probably one of the few Malaysians who have been around all the world on a motorbike. He talks about his trip from Alaska to Ushuaia and other adventures in Europe, with and without his wife, since 2010. Retired from the navy, he owns 2 fields of palm oil trees, that he cultivates with a few temp workers. He also mentions a few places to visit in the area and promises to take us around, but in the end, this hasn’t been possible for very obvious reasons !

We stay at his place for a little bit over 3 weeks, and he asks us almost every day how we are doing. He always tells us we can stay as long as we want and offers his help if we need anything, advises us to take care and sends us news about new restrictions and data. We feel a bit embarrassed that he takes care and worries about us so much while we’re 2 strangers crashing at his house, but he doesn’t seem to mind ! He even refuses to get some money for the charges induced by our stay.

He drops by after 3 weeks, and passes the roadblocks saying he has to take care of his farm – which is true but not only. He tells us again we can stay at his place in the event where our flight is cancelled again. When we renew our offer to pay for at least electricity and gas, he tells us how he stayed for free at someone’s place in Canada for weeks, while he just wanted to rent the guy’s motorbike at first ! He probably wants to honour this great demonstration of generosity with us 😊

We are a bit more relaxed this time to talk about himself and his travels : we find out he probably knows Europe, America and Africa much more than anyone else we know, including us. He tells all these wonderful stories humbly, without this look of superiority that many roadtrippers can have. He is sorry that he couldn’t take us around his place, but we just tell him again how grateful we are for his help.

We thank him again, and he tells us again to take care, before leaving. We would have loved to spend more time with him and hope to be able to « pay » him or someone else back one day ! Terima kasih Amzah !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s